Vous êtes ici : Accueil > Randos, Raid VTT > Randos > Randos à Ornans 2012
Publié : 17 mai 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Randos à Ornans 2012

SEJOUR EN ETOILE DANS LE JURA
Une quinzaine de vététistes s’étaient inscrits sur le séjour VTT en étoile dans la vallée de la Loue à ORNANS dans le Doubs pour le week-end de l’Ascension.
Départ le jeudi 17 mai 2012 en co-voiturage, dans le master et quelques voitures particulières à destination du gîte « La Tuffière » à Vuillafans tél. 03 81 60 96 76 - email latuffiere2@wanadoo.fr, www.latuffiere.com
Les participants : Benoit (initiateur et guide du raid) et Mado, Didier et Marie Cesar, Mélanie Weber, le Love Tandem : Stéphane et Christel L’Homel Fiorina, Philippe Alberge, Hadrien Baron, Jean-Paul Ebel, Philippe Irroy, Bernard Monvoisin, Didier Wernert, Christian Zomeno
Assistance : Jean-Marie

VOIR LES PHOTOS EN CLIQUANT ICI

 

Pique nique sur place dans le parc du gîte avant de partir pour une petite randonnée l’après-midi . Nous suivons la Loue sur un petit sentier de 5 km bien agréable, pour nous rendre à d’Ornans. Nous saluons promeneurs ou campeurs à objectif pêche à la mouche ou canoë, nous laissons stress et souci pour quérir la sérénité. La ville est située dans une cuvette, et quand on examine la topographie du terrain, on voit des falaises tout autour. Bref, ça va grimper. Un peu de temps perdu pour rechercher les pancartes directionnelles du circuit 26 dans la ville, il y avait des maillots rouges et noirs dans tous les sens pour trouver enfin le départ près du site d’escalade et de via ferrata. Bernard, responsable des sites FFC a noté les anomalies et fera son rapport au syndicat d’initiative !
Montée douce vers la Roche du Mont, le Château , on passe devant la ferme de Septfontaines et on s’engage dans les combes des Etoleux et Laportière. On a de beaux points de vue depuis les falaises, au-dessus des filins de la via-ferrata. Quelques traversées à gué du ruisseau de Maubouc et nous voilà devant le nouveau camping, spécialement aménagé pour recevoir les vététistes lors des célèbres randonnées, courses, voire Championnat de France XC Marathon ; il y a piscine, et tout le confort. On reprend notre petit sentier pour repartir sur Vuillafans et là, derrière notre gîte, nous empruntons un petit single qui nous mène à la Source Bleue et la cascade de la Tuffière. Magique ! Indescriptible , en effet on se croirait dans un désert de sable raviné par une pluie récente, mais aussi avec des plantes de pays tropicaux. La source mérite son nom et la cascade est très jolie.
43 km pour un dénivelé positif de 560 m
Nous pouvons rentrer pour déguster un dîner très recherché : soupe au fenouil et betterave rouge crue, bulgour et carottes juste blanchies accompagnant un rôti de porc à la tomate, fromage de pays et gâteau maison. Mélanie et Philippe Alberge souffleront une bougie pour leur anniversaire . Un autre groupe composé d’enseignants sorte guitare et nous convie à chanter avec eux quelques chansonnettes de l’époque soixantehuitarde « jolie bouteille, sacrée bouteille » « buvons ensemble à l’amitié, l’amour, la joie, ...mais il faut que je m’en aille » de Gream Allwirght ; cela rappelle quelques souvenirs de bonnes soirées aux seniors. Nos hôtes sont accueillants : Patrick est en plus accompagnateur en montagne, Angèle, « herbaliste « organise cueillette et cuisine de plantes sauvages. Nous recommandons l’endroit pour un séjour touristique agréable.

 

VENDREDI 18 MAI 2012 : échauffement par la berge de la Loue pour passage obligé d’Ornans. On va faire les circuits 28 et ensuite 27. Montée « le castel Saint Denis » près du cimetière, Bois des Abbesses d’Ully. Redescente sur Ornans , grimpette Roche Thiebaut, Grand Barmaud et Chassagne Saint Denis et Château St Denis ; casse-croûte à Maisières-Notre Dame. Jean-Marie a déniché auprès d’un agriculteur un hangar de bottes de paille, à côté d’un pré envahi par des moutons qui viendront nous examiner de près. Nous serons protégés des quelques gouttes de pluie qui s’annoncent. Après les salades et les tartines de rillettes chaleureusement réclamées par Stéphane et Philippe Albgerge, cuisse de poulet (chaud) accompagnée de petits pois, fromage et salade de fruits frais arrosée d’eau de vie de mirabelle. Jean-Marie ratera la 3ème étoile de peu : il a oublié le petit coup de rouge pour le fromage. Il faut partir après le café, on traverse la Loue pour le parcours 27 en forme de papillon. On dérange un escadron de militaires prêts à se jeter dans le vide , et on longe une ancienne voie ferrée dans le ravin du Puits Noir ; tant pis on a oublié les lampes de poche pour affronter le tunnel avant la grotte Plaisir Fontaine. C’est indiqué qu’on doit descendre du vélo, mais on n’a pas peur car il y a des petites lampes solaires qui se déclenchent à notre passage. On laisse Bonnevaux le Prieuré, au Bois de Défois on découvre un étang marécageux recouvert de lentilles, on peut « marcher sur les eaux » grâce à un ponton de bois, petite halte bien sympa. Saules. Et puis on quitte le circuit trop tranquille au gré du patron pour emprunter le GR bien plus engagé par le Bois d’Onchaud, Bois de Gougnot. On se régale.
62 km pour un dénivelé positif de 1 105 m.
Retour au gîte où nous aurons au menu soupe à l’ail de l’ours lié au pain rassis, morbiflette (pommes de terre au morbier), salade, et glace. Nous ne nous ferons pas priés pour regagner nos chambrettes joliment décorées.

 

SAMEDI 19 MAI 2012 : Randonnée « le Moine de la Vallée », à destination du parcours 29 qui s’annonce difficile, « noir ». On longe longtemps la Loue, mais ce n’est pas plat pour autant. C’est très joli. On s’engage sur le GR 595 très, très chaud, même à pied ça glisse. On arrivera - enfin - au rendez-vous sur le parking de la Source de la Loue. Jean-Marie qui voulait rattraper ses étoiles, a essayé quelques vins d’Arbois, et il a la tête un peu tournicotée, on se débrouillera pour le pique-nique, les nuages passent.
Et nous voilà partis sur le sentier touristique de la source de la Loue, il y a de nombreux visiteurs qu’il faut éviter, en plus de tous les pièges, racines, roches pour ne pas tomber dans le précipice. La nature est magnifique, l’eau en vasque et cascade superbe. Didier, comme à son habitude, fera une pirouette : la belle roue 29 pouces finira en huit. Heureusement que Philippe Irroy fait des merveilles, il redresse la barre pour reprendre de plus belle. On sort des gorges à la retenue EDF à Mouthier Haute Pierre pour reprendre le parcours, Lods et Vuillafans. Du beau, du gros ! On est presque arrivés, et il faut faire encore un effort dans un petit coup de cul au-dessus d’un tunnel qui remplit maintenant les fonctions de cave à comté, efficace car le fromage est extrêmement bon. Miam, miam !
44 km pour un dénivelé positif de 1 347 m.
Belle petite virée en pays jurassien qui nous remet en selle avec plaisir pour oublier la boue, et nous préparer pour la saison « vtt » liberté qui s’annonce, avec raids et randonnées.

 

 

 

Documents joints