Vous êtes ici : Accueil > Compétitions > Route / Cyclo Cross / Divers > Cyclo Cross fin de saison. Championnat France
Publié : 20 janvier 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Cyclo Cross fin de saison. Championnat France

02/12/2014 : Grand Prix de la Vôge par la VOGE VTT à HADOL.
Les organisateurs avaient dû déneiger tout le circuit le samedi, mais la pluie de la nuit avait fait fondre toute la neige. Au matin temps bien froid et sec avec à l’occasion un petit soleil agréable.
Le parcours était tout à la fois technique et physique, ce qu’a notamment bien apprécié Lucie Chainel, qui aura vécu sa course en solo de bout en bout « c’est un circuit très sympa avec des escaliers, des bosses, des dévers. Pour moi il s’agissait de finir ma préparation pour les Championnats de France »
Cadets : 1. Malo Grosdemange (Ec Stephanois)- 2. Hubo Lefebvre (Vcs) – 3. Lucie Chainel (ECS) – 4. Arthur LIARDET (VTT FUN CLUB)
Cadette : 1. Fiona Antoine (La Vôge vtt)
Juniores : 1. Coline CLAUZURE (VTT FUN CLUB – 2. Cléa D’Hondt (Les Baroudeurs de Ligny)

Dans la course des hommes, Steve Chainel s’engageait en dernière minute pour vérifier son travail hivernal. « je suis à 80% je savais que le circuit n’était pas dangereux et qu’il pouvait entrer dans ma préparation. Je serai le 28 janvier à Majorque mais l’important c’est d’être bien pour Paris-Nice ».
On avait donc un plateau de qualité avec Julien Pierrat, Raphaël Pierron, Christophe Bétard, Aurélien Philibert et Yan Gras. Ce dernier prenait tout de suite la tête emmenant derrière lui bien sûr Steve Chainel, suivi de Ch. Bétard et J. Pierrat. La sélection était faite en moins d’un kilomètre. Dès le deuxième tour, Steve Chainel lançait la machine et prenait les commandes, Yan Gras s’accrochait pour le suivre. On remarquait que Steve attendait Yan quand il passait à la zone technique pour changer de vélo. Et puis Steve vêtu de son nouveau maillot Cofidis partait seul , Yan Gras qui avait une semaine de grosse charge pour les Championnats de France ne pouvait suivre.
Christophe Bétard, qui n’avait plus la même condition physique que lors des derniers championnats de Lorraine, voyait passer Aurélien Philibert sans pouvoir rien faire.
Avec une grosse avance, Steve Chainel s’amusait même à ralentir avant la ligne d’arrivée pour qu’un concurrent juste devant soit obligé de repartir pour un tour. Mais il passait en riant juste sur le fil pour éviter au collègue un tour supplémentaire. Tous les spectateurs appréciaient la gentillesse de Steve pour ce bon moment.
Les résultats : 1. Steve Chainel (Ec Stéphanois)- 2. Yan Gras (Ecs) – 3. Aurélien Philibert (VC Hettange) 4. Christophe Bétard (vcs)- 5. Raphaël Pierron (Messina Amnéville) – 6.Julien Pierrat (Haguenau) – 7. G. Anger (Route d’Archette) – 8. Alexis HURSTEL (VTT FUN CLUB) qui a réussi là une superbe course.

CHAMPIONNATS DE FRANCE CYCLO-CROSS à PONTCHATEAU

le dimanche 11 janvier 2015.
Les meilleurs Français s’apprêtent à en découdre sur ce circuit emblématique du cyclo-cross tricolore. Pas de pluie pour le grand jour. Parcours roulant avec un champ, un chemin, un peu de bitume mais aussi une montée pour conclure.
Déception dans la sélection Lorraine.

En Cadets, Malo Grosdemange finira 54ème et Hugo Lefebvre 63ème.
Fiona Antoine finira 17ème cadette.
En Espoirs, Yan Gras était très déçu même s’il entrait dans le Top 10. « j’ai pris un très mauvais départ. Un gars des Pays de Loire a raté sa pédale. J’ai voulu le doubler mais tout le monde s’est rabattu et ça s’est refermé devant moi. Je suis entré dans la prairie en milieu de paquet. Devant, ça a vissé et le trou était fait » explique Yan Gras. Le Lorrain remontait peu à peu et s’est battu jusqu’au bout pour essayer de se rapprocher de ceux qui étaient devant. 1. Fabien Doubey (Franche Comté) – 2. Russo (Rhône Alpes) – 3. Victor Koretzky (Languedoc Roussillon) -10. Yan Gras (Lorraine)- 30. Aurélien Philibert (Lorraine)-
Chez les Elites, Francis Mourey préférerait que la pluie soit au rendez-vous pour rendre le champ plus gras. Cela ne sera pas le cas. Et Francis qui laissait partir le jeune Clément Lhotellerie n’arrivait pas à se débarrasser de Clément Venturini. Ne pouvait plus rattraper le retard. Finalement au sprint, il se faisait battre par son adversaire. 1. Clément Lhotellerie-2. Clément Venturini- 3. Francis Mourey.
Chez les dames, il n’y avait rien à faire face à Pauline Ferrand-Prevot qui s’envolait seule pour la victoire. Ses deux adversaires Caroline Mani et Lucie Chainel ont su qu’elles couraient pour la deuxième place et faisaient la course dans un mano a mano permanent, accélérant chacune à tour de rôle mais ne parvenant pas à faire céder la rivale. Caroline Mani décrochait Lucie dans l’ultime partie du circuit. Lucie Chainel, très déçue de sa troisième place, reste cependant concentrée sur son deuxième objectif de l’hiver « dans ma tête, je prépare le Mondial. Même si je n’ai pas la puissance des avions de chasse de devant, j’aime les championnats car il y a une part de mental. Si la force es là, c’est la tête qui t’emmène au bout – je n’ai pas la vie d’une athlète de haut niveau avec les enfants et la maison. Après le cyclo-cross, je vais faire de la course à pied, notamment le Marathon de la Muraille de Chine en mai. La suite dépendra aussi de la carrière de Steve… »concluait Lucie Chainel.

En ce qui concerne les demoiselles juniors, parties une minute derrière les dames, elles resteront quasiment invisibles sur la course. Aucune retransmission ni du départ, ni de leur course à la télé. En fait, et sans aucune information, le règlement de 80% sera appliqué, éliminant les coureuses dépassant le temps de la 1ère dame. Ce qui est complétement illogique de comparer une juniore avec une dame championne de France, du Monde. De plus, les compétiteurs gèrent leur course en fonction des difficultés et du temps à courir ; sans information préalable, les jeunes filles n’ont pu être en situation de défendre leurs chances et terminent frustrées et déçues.
Sachant qu’elles n’étaient pas nombreuses, que le circuit était large était super roulant (permettant de doubler facilement), cette règle – sans information - était inadmissible, d’autant plus que la FFC comme beaucoup de structures institutionnelles axent leur ligne de conduite sur le « développement et la communication sur le sport féminin ». La FFC a d’ailleurs diffusé un message précisant que la décision avait été validée il y a quelques mois et serait appliquée en 2016 : les juniors filles auraient une course spécifique.
10ème Cléa D’Hondt-12 Coline CLAUZURE.

Documents joints