Vous êtes ici : Accueil > Randos, Raid VTT > Randos > Rando Val de Passey
Publié : 14 novembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Rando Val de Passey

SORTIE VAL de PASSEY

VOIR LES PHOTOS EN CLIQUANT ICI »

Mercredi 11 novembre 2015, notre petit groupe fêtait l’Armistice sur un vélo. Parti depuis le stade de VILLERS, pour rejoindre l’auberge du Val de Passey à Chollot Menillot, un groupe homogène composé de : Benoit qui avait tracé le parcours, Mado en serre-file, Cédric HOUIN, Francis DALLE, Catherine et Xavier DUBOIS, Patrick et Maxime HURSTEL, Théophile (13 ans) et Gilles GARLAND, Daniel BEUREY, Philippe COSTET, Jean-Paul JACQUOT, Bernard MONVOISIN, François LOEVENBRUCK, Claude BAUDRY, Rémy ROBERT (14 ans ½) et Dominique PERRET qui a fait le retour en vélo, tandis que François ROBERT a fait demi-tour car il trouvait que c’était trop dur pour une première avec son vélo électrique.

La vidéo de Philippe Costet, merci à lui !

Un superbe parcours, technique à souhait, sur des sentiers naturels, des tapis de feuilles rouges et jaunes et une météo automnale très agréable, tout était parfait.
Après Clairlieu, carrefour de la Haute Borne, Maron, on passe le pont de la Moselle pour emprunter un sentier juste au-dessus de l’itinéraire cyclotouristique de la boucle de ladite rivière. Grande Tranchée du Bois le Duc, Champ de tir à Bois l’Evêque. Juste à la frontière entre la forêt de Bicqueley et celle d’Ochey, une pause pour chercher la source de la Deuille, mais la résurgence était sèche, pas d’eau pour se jeter dans le ruisseau Larot.

Une haie d’honneur de chasseurs bien campés tout le long du fond de Thuiset nous empêchera d’aller au Fort de Chanot, et nous ferons un détour par les champs. Nous passerons tout près de l’ancien Fort du Thillot, mais encerclé par les grillages, il n’est pas accessible. Après la ferme du Chazot, (où Remy à la vue des vaches allaitantes et de leurs petits, dira « je ne pourrrais pas manger de la tête de veau ») traversée de la route pour le village de Domgermain. La butte en vue impressionnait certains vététistes un peu émoussés, mais en fait le chemin en lacet au dénivelé raisonnable contournait le côteau et avec le mental, tout le monde se lâchera dans la descente finale sur le fond du vallon, heureux d’avoir bouclé ce circuit de 45 km avec 650 m de dénivelé positif.
Avec les familles qui nous rejoignaient à l’auberge, et les amis de Chantal, nous nous retrouvions une petite trentaine à table et remplissions presque totalement la salle de restaurant avec vue sur le jardin, le puits. Rémy s’endormait sur la table après avoir avoué qu’il ne s’attendait pas à la difficulté de cette randonnée.
Au menu : choucroute ou tête de veau, et une jolie assiette de dessert servi par Philippe COSTET qui ne peut pas rester en place ; il a eu droit d’ailleurs à une standing ovation pour son titre de Champion du Monde X TERRA.
Belle journée en somme, en toute convivialité.

Documents joints