Vous êtes ici : Accueil > Stages et Formation > Stage Comité 54 2016
Publié : 6 mars 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Stage Comité 54 2016

STAGE COMITE 54

Stage pluvieux...Stage heureux...

VOIR LES PHOTOS EN CLIQUANT ICI

La 7ème édition du stage hivernal VTT sous l’égide des COMITES DEPARTEMENTAUX DE CYCLISME de MEUSE et MEURTE-et-MOSELLE se déroulait
du lundi 08 au mercredi 10 février 2016
à l’intention des jeunes cyclistes des deux départements.
Pour ces trois jours en hébergement complet, c’est l’Auberge de Jeunesse de Saint-Mihiel en Meuse qui nous accueillait avec la trentaine de stagiaires, des catégories benjamins à cadets. Les deux comités et les clubs mutualisaient les moyens humains et matériels, pour le confort, la sécurité, et l’efficacité de la formation.
Encadrement : Benoit GASPARETTI, Madeleine GASPARETTI, François CHERY, Eric LE GAGNE, et Thomas GUIBARD (stagiaire) du VTT FUN CLUB pour la Meurthe-et-Moselle,
Gilles PIERSON, Lionel REGNIER des Baroudeurs de Ligny pour la Meuse.

Lundi : Pour le premier jour, après la dépose des matériels et vêtements, direction la carrière de Senonville, zone de ball-trap pour le trial sécurisée, fermée et super bien adaptée pour nos jeunes trialistes. Sauf que la météo avait décidé de nous mener la vie dure en nous distribuant une pluie continuelle et un froid certain.
Même après l’échauffement traditionnel complet qui avait été initié par quelques experts : Antoine, Victor, Antonin, Evan, Louis, impossible de réchauffer les petites menottes des plus jeunes, couvertes de gants détrempés. Impossible de travailler sur toutes les belles zones installées par Gilles PIERSON le jour précédent, ça glissait et ça devenait propice aux chutes. De plus, les gamins avaient des petites baskets pour cette
discipline, et les chaussures prenaient l’eau. Thomas GUIBARD préparait un chocolat chaud dans la petite cabane mise à disposition pour les utilisateurs de la carrière mais il y avait 20 cm d’eau, ils n’avaient jamais vu cela. Une sérieuse tempête de grêle annonçait la fin de notre envie de rester là. Retour à midii vers l’auberge de Jeunesse pour mettre des vêtements secs et déjeuner, et repli vers un hangar prêté par les services techniques de la Ville pour faire des exercices sur palettes, rondins, et travailler déplacements roue avant, roue arrière, bunny hup, équilibre sur place, etc… ce qui permettait aussi de faire une notation trial.
Après le goûter pris à l’auberge, destination le gymnase municipal pour des évaluations sur des tests de souplesse, détente avec conversion en watts, triple bond sans élan, force des bras, et navette Léger avec conversion en V02 max. Final avec étirements concocté par Mado avec une méthode basée entre le yoga-taïchi et pilate. Les gamins se souviennent des pauses du crocodile, cobra, chien tête en bas, la grenouille, le cygne ; ils ont réclamé le gorille. A refaire régulièrement pour bien s’étirer.

Le mardi était consacré au cross-country. Matin reconnaissance des parcours du rallye qui couvrent l’ensemble des qualités et physiques et techniques en XCO. A cause du vent à décoiffer un taureau, on supprimera le carré à plat. Après la pause méridienne, on repartira pour chronométrer les spéciales : mini xc, montée dans les racines, contre la montre enduro, maniabilité. Les stagiaires étaient courageux pour supporter le froid et le vent, entre les zones. On ne traînera pas dans le secteur et après le goûter, on se rendra de nouveau au gymnase pour faire des jeux collectifs. Petite visite d’Alexis ZENON, président du Comité Meuse qui avait participé à la mise en place du stage, avec les demandes d’autorisation diverses ONF, ou propriétaires des parcelles de forêt utilisées.

Mercredi DH. Remontée de la piste de descente à pied, ce qui permet de vérifier les trajectoires, les difficultés. De nombreux passages dans le trou piégeur près d’une cabane de chasse après avoir retiré les feuilles. 1er run pour tous selon l’ordre des plaques. Retour au centre par les berges de Meuse. Pendant le repas, on prépare la feuille des départs de l’après-midi par ordre de temps décroissant. Deuxième run qui verra certains pilotes prendre des risques, s’améliorer…ou chuter. Nous retiendrons le meilleur temps des deux manches. Une épreuve intéressante.

Tous les résultats sont compilés et restitués aux instances fédérales, ce qui permet de découvrir ou vérifier les possibilités et la polyvalence dans les disciplines. Le comportement des stagiaires a convaincu l’équipe d’encadrement de leur motivation et de leur appétence. Ce stage reste un vivier de nouveaux talents et la confirmation des pépites déjà repérées.
Il restait à vider les chambres (en oubliant de nombreux vêtements salis), et repartir avec les parents, des souvenirs plein la tête et l’envie de s’améliorer encore.
Nous félicitons tous les stagiaires pour leur courage et leur détermination face aux éléments déchaînés.

Documents joints