Vous êtes ici : Accueil > Randos, Raid VTT > Randos > Roc d’Azur 2016
Publié : 28 novembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Roc d’Azur 2016

ROC D’AZUR 2016

Pour cette 33ème édition du Roc d’Azur qui a vu près de 20 000 participants sur des épreuves diverses et variées : entre les courses à destination des jeunes, des masters (qui passent en fait sur les pistes d’enduro sans protection : un peu chaud, des amateurs de dénivelé, d’enduro, de tandems, des vélos électriques et aussi des gravel (vélos genre route/cyclo-cross sur pistes forestières). De multiples parcours prévus pour tous ces genres de vélos, aussi les « roc ruelles », le triathlon. Au final 30 courses dans la semaine, avec le dimanche au moins 5 000 amateurs pour la randonnée du Roc d’Azur, avec des départs par vagues de 700 vététistes. Bonjour les bouchons…..et les ravitaillements pas toujours à la hauteur. Mais c’est un évènement mythique.

Tout le monde veut y être, pour la proximité du bord de mer, le soleil, la fin de saison toute proche, le salon avec le matériel, on ne saurait le dire. Mais à Fréjus, règne un parfum de vacances et de convivialité. Dans la ville, que des vélos. Des générations de vététistes venus s’aventurer sur un parcours cassant et sablonneux constitué d’une grande boucle. La richesse du Roc, c’est décupler les émotions : déjà au départ, au passage du col du Bougnon, et sur la place de la Galiote. C’est aussi rager quand, dans la Flûte, la roue arrière patine ou quand les premières crampes viennent mordre le mollet dans la montée de la « dalle en béton ». C’est aussi stresser quand il est question de gérer l’adrénaline qui envahit le corps dans les roches sèches qui s’enchaînent dans la descente du Fournel. Le Roc c’est un beau parcours, costaud à souhait, des panoramas enchanteurs et des vues sur la mer provoquantes. C’est avant tout une histoire personnelle à écrire dans une vie de vététiste.
Plus d’une trentaine de licenciés du club hébergés dans un centre de vacances tout près du bord de mer, des bars et des restaurants, et qui rejoindront de temps à autre les copains logés sur d’autres sites, pour partager une randonnée dans l’Estérel : Pic de l’Ours, Mont Vinaigre, lac de l’Ecureuil (où il n’y a plus d’eau, le barrage ayant cédé) ; randonnée suivie d’une pizza géante et délicieuse chez Baboo à Agay, ou d’une tarte tropézienne dans une crique. Il y a les amateurs de vélo à assistance électrique : Michel Luketic, Thierry Georges qui font absolument tous les parcours techniques du Roc.
Gérard Régrigny dédaigne le vtt pour le vélo de route, et là c’est le régal pour lui, avec Dominique Perret et d’autres compères. Ensemble, ils écument la région pendant des heures de selle, suivis par Brigitte qui les bichonne.
Certains écumaient les allées du salon, récupéraient des documents, testaient des vélos, chacun son choix.

courses cadets – cadettes/juniores.
au départ : Arthur LIARDET en cadet, Coline CLAUZURE en juniore et Lison LIARDET en cadette
Arthur était dans le groupe de tête avec le champion de France en arrivant dans le champ, mais pour rejoindre l’arche d’arrivée, un trio d’allemands attaquaient et reléguaient nos Français juste à l’arrivée. Arthur LIARDET finira 6ème.
Les filles partaient une minute après la meute des cadets. Coline CLAUZURE se faisait bloquer sur le premier pont, et après, difficile de remonter la troupe. Elle finira 13ème junior Lison LIARDET 25ème cadette.

Arthur BEUREY 64ème dans la course juniors.

Philippe COSTET finit 31ème au trI roc et 1er de sa catégorie.

Sylvain FIGEL se place 87ème à l’enduro et participe aussi à la Randonnée All Mountain.

Après une telle semaine, animée, conviviale, en bonne compagnie, on pense déjà à l’année prochaine. Que c’était bien !!!
Mado.

Documents joints